navigation

Les limites du marketing alternatif 16 novembre, 2009

Posté par Michel dans : Agences,Guerilla marketing , trackback

 

emeute.jpg 

 

1. Zurich est sous le choc.  Vendredi dernier, le base-jumper Ueli Gegenschatz est décédé de ses blessures après avoir raté un saut d’un immeuble de 88 mètres de haut. Pour Red Bull.

2. L’action de guerilla marketing lamentablement ratée à Paris la semaine dernière situe aussi les limites de cette pratique très à la mode. Aucune créativité, des consommateurs traités sans aucun respect, une stratégie d’amateurs, illégale de surcroit et un résultat catastrophique. Qui a mémorisé le nom du site Internet concerné par cette opération ? L’agence qui a commis cette faute nuit gravement à l’image de la communication dynamique.

Commentaires»

  1. C’est terrible.

    Malheureusement, ce n’est que mon avis mais ce genre d’accident contribue à renforcer l’image de Red Bull : une marque dangereuse (cf. précédentes controverses sur les ingrédients), transgressive, extrême…

    Le genre de promesse qui parle aux ados et jeunes adultes.

  2. Comme vous le soulignez, le marketing alternativ est bien souvent trop baclé, pris à la légère, sans doute du fait du décalage entre ces nouveaux marketing et le « traditionnel »

Laisser un commentaire

BTS TC1 JOLIMONT |
Pour ceux qui rêvent de for... |
Gestion de Patrimoine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Investir en Bulgarie
| argent facile
| grp1arcadcesi