navigation

Un Spot Radio pour vendre un Roman 28 septembre, 2009

Posté par Michel dans : Publicite radio,Spots , ajouter un commentaire

3 fois plus loin

 

 

 

Un bon spot radio stimule l’imaginaire des auditeurs et leur permet de visualiser le produit. Tout comme chaque lecteur d’un roman imagine aussi ses propres personnages, les décors, les ambiances.

Voici un bon exemple de spot radio pour un roman, produit par FranceProd :

 

 

Le business du mariage 19 décembre, 2008

Posté par Michel dans : Mariages,Saint Valentin , ajouter un commentaire

mariages20072.jpg

Ce n’est pas vraiment de saison, mais comme je viens de finalement mettre la main sur les statistiques mensuelles 2007 de mariages en France (grâce à Monsieur le Maire Foubert / Merci Luc ;) , je vous livre l’info que je cherchais depuis un moment.

Ce graphique nous permet de visualiser les périodes de fortes unions et d’en déduire que : on ne se marie pas qu’en juin. Avec ce graphique vous aurez des arguments pour motiver des annonceurs intéressés par les noces à communiquer tout au long de l’année.

Plus de stats : http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?ref_id=ir-sd20072 

Travail et bonne humeur, l’arme secrète des bons vendeurs 25 novembre, 2008

Posté par Michel dans : Prospection,Success Stories , ajouter un commentaire

smiley.jpg

A vous toutes et tous qui me demandez comment réagir face à des annonceurs déprimés, le meilleur conseil est : montrez l’exemple ! Soyez souriant, positif, stimulant, enthousiaste.

lire la suite…

Ecoutez les webradios et surfez avec votre téléphone mobile pour 9€ / mois 3 mars, 2008

Posté par Michel dans : Convergence,Cross medias,Internet,Internet radio,Nokia,Telecoms,Web,Webradios , ajouter un commentaire

écoutez les webradios sur votre téléphone mobile

Les opérateurs Bouygues Telecom et Orange viennent d’annoncer le lancement de nouvelles offres destinées à stimuler l’usage d’internet depuis le téléphone mobile.

A partir du 2 avril prochain, tous les clients de Bouygues Telecom pourront recevoir gratuitement leurs e-mails personnels sur leur mobile. De plus, le troisième opérateur mobile français va proposer une option permettant d’envoyer et de recevoir des courriels et de surfer sur le web, depuis la plupart des téléphones du marché pour 9,90 euros par mois.

De son côté, Orange (France Télécom) lance également de nouvelles offres multimédia. Disponibles à partir du 6 mars, avec notamment une « option internet max » qui pour 9 euros par mois donne un accès illimité à internet.

En 2008 l’écoute des radios et des webradios sur le téléphone portable via Internet va se démocratiser (comme prévu – dur pour la radio numérique). Il est urgent d’étudier attentivement la mise en place de services associés comme le Visual Radio de RCS.

Votre Visual Radio bientôt sur les portables Nokia 27 octobre, 2007

Posté par Michel dans : Cross medias,Futur,Internet,Marketing,Web , 4 commentaires

visualradionokia.png 

RCS travaille avec Nokia pour développer le concept Visual Radio qui consiste à écouter des radios FM sur les téléphones mobiles en accédant à des données graphiques associées interactives comme le titre des chansons, des jeux, des infos, un visuel associé au spot pub, la possibilité d’acheter (par l’intermédiaire d’une connection WAP). Cela fonctionne déjà en Espagne, en Finlande, aux Etats-Unis. C’est une bonne nouvelle pour la radio FM qui va pouvoir reconquérir les plus jeunes auditeurs et développer des services cross-médias (jeux concours, ventes flashs..) même à l’échelle locale. Plus d’info sur le site de Nokia : http://www.visualradio.com/vr/index.htm

Dispositif bien ciblé = campagne plus efficace 26 septembre, 2007

Posté par Michel dans : Dispositifs,Mediaplanning,Planification,Sondages , ajouter un commentaire

profilhoraireecouteradioparlieu.png

Contrairement aux idées reçues, l’écoute radio ne se fait pas principalement dans la voiture mais à domicile. Le graphique ci-dessus vous permet de visualiser l’écoute radio au fil de la journée en fonction des différents lieux ; à domicile, au travail ou en voiture. (Source Médiamétrie Panel radio 2005-2006). Bien connaître les habitudes d’écoute de la radio vous permet de mieux conseiller vos clients sur le choix des horaires et vous aide à concevoir des stratégies et des dispositifs pertinents. 

Neuromarketing: neurosciences, émotions et consommation 16 juillet, 2007

Posté par Michel dans : Marketing,Neuromarketing,Spots , 2 commentaires

cerveau.bmp


Consommer, c’est avant tout la recherche d’un plaisir. Or, le plaisir naît dans certaines régions du cerveau. Mieux comprendre comment elles fonctionnent, c’est ce que les techniques en imagerie cérébrale permettent de faire aujourd’hui.
Ainsi, les expériences les plus récentes commencent à sonder ce qui se passe dans la tête des clients potentiels : des profils particuliers de l’activité cérébrale permettent par exemple d’expliquer pourquoi une marque de soda ou de voiture est privilégiée par rapport à une autre.

Aujourd’hui, avec les techniques d’imagerie cérébrale, les expériences permettent de visualiser les zones d’activité du cerveau humain mis en situation de consommation, en particulier les zones associées au plaisir : « Il ne faut pas oublier que le traitement de toute information provenant de l’environnement se produit d’abord dans les régions cérébrales dédiées aux émotions, avant de l’être au niveau des fonctions cognitives supérieures», selon Elisabeth Koestner, titulaire d’un doctorat en neurobiologie. Ainsi, les circuits cérébraux de plaisir-récompense ou de peur-punition sont actionnés très tôt dans l’acte « réfléchi » de décision d’achat. Par ailleurs, l’acte de consommer ne répond pas uniquement à un besoin vital biologique. On le sait depuis longtemps, il peut être influencé entre autre par la recherche d’un statut social ou par des facteurs culturels. L’IRM a permis de le mettre en images : la cartographie cérébrale montre ainsi des différences entre un amateur de soda qui choisit sa boisson, même inconsciemment, d’après le plaisir que lui procure l’identification à la marque, et celui qui la sélectionne d’après ses préférences purement gustatives.  

Qu’en est-il de la peur ? Peut-elle également modifier des comportements de consommation ? Dans le cas des campagnes anti-tabac, on constate que faire peur ne suffit pas toujours à faire cesser un comportement indésirable, car le cerveau peut être inhibé, rester sans réaction face aux mots et images chocs illustrant les atteintes à la santé…C’est notamment ainsi que, malgré les dangers, la consommation de cigarettes se poursuit. Pour être plus efficace, les messages dissuasifs doivent également s’orienter vers un axe de plaisir (ne pas fumer fait davantage plaisir que fumer) en proposant des situations de bien-être, de convivialité, de liberté retrouvée associées à la non consommation du tabac.  Bien que d’un coût encore assez élevé, le neuromarketing, aujourd’hui émergent, est sans doute appelé à se développer. Avec lui, les craintes liées à la manipulation des individus resurgissent. Cela dit, les résultats des recherches sont plutôt rassurants : nous ne possédons pas un simple «bouton achat» dans nos têtes, bouton que les entreprises pourraient activer à volonté. L’achat est le fruit de processus cérébraux complexes.  (extrait) CH – Groupement Romand des Etudes de Marché GREM www.info-grem.com 

Un bon exemple de campagne interactive 18 juin, 2007

Posté par Michel dans : Bijouterie,Cross medias,Horlogerie,Web , ajouter un commentaire

casio.png

Proposez à un horloger-bijoutier revendeur de la marque Casio un spot radio pour la promotion de la nouvelle collection. Votre client local pourra peut-être obtenir de la marque une participation financière pour cette campagne. En fin de spot, dirigez vos auditeurs vers le site de la marque http://www.casio-radio-controlled.com  

Sur le site vous pourrez visualiser la nouvelle collection, mais surtout, vous regarderez la video interactive. N’hésitez pas à inscrire votre numéro de téléphone et votre code postal. Je ne vous en dis pas plus afin que l’effet surprise de cette expérience interactive soit total. Vous vivrez une vraie action cross médias qui implique (la radio en tant que support de promotion), internet et le téléphone selon un modèle que vous pourriez reproduire pour d’autres annonceurs locaux. 

Avec Local On Line vos annonceurs deviennent des pros en médiaplanning 13 juin, 2007

Posté par Michel dans : Grande distribution,Mediaplanning,Planification,Web , ajouter un commentaire

Carat Local vient de mettre au point un logiciel online destinés aux directeurs locaux d’enseignes nationales. En quelques clics, le responsable de point de vente va visualiser l’intégralité de l’offre médias disponible sur sa zone de chalandise. Il pourra bâtir son plan média sur mesure en fonction de ses objectifs de communication et pourra ainsi mieux négocier avec les régies publicitaires ou vendeurs locaux en fonction des réelles performances des différents supports. Cet outil intéressera tous les acteurs du commerce et de la distribution (franchiseurs, franchisés, indépendants et tous les secteurs : distribution, banques, voyagistes, immobilier etc..). Local On Line devrait permettre aux annonceurs de construire des mix-médias locaux efficaces, de mieux définir les niveaux de pression publicitaire et par conséquent d’optimiser les budgets.
carat.jpg

L’accès au logiciel en ligne est proposé aux enseignes sous forme d’abonnement entre 600 et 1’200 euros par an.

Carat Local se refuse de mettre cet outil à disposition des agences et médias locaux afin d’en conserver la maîtrise exclusive. Impossible donc de voir à quoi cela ressemble et à quelle sauce votre radio locale est cuisinée. Impossible aussi pour l’instant d’utiliser ces précieuses données locales pour les intégrer dans une offre cross-média dont vous avez la recette.  Il faudra trouver un directeur de magasin abonné qui voudra bien nous laisser accéder à son PC pour tester le logiciel. Selon William Bouchereau de Carat, « l’utilisation de cet outil est particulièrement facile et les annonceurs locaux n’auront aucune difficulté à l’utiliser pour définir leur stratégie de communication locale. Une hotline sera même à leur disposition en cas de besoin ». 

Ce qu’il faut retenir aujourd’hui de cette brillante initiative de Carat Local, est que certains de vos clients vont devenir des experts en médiaplanning local et qu’ils n’auront plus besoin d’une agence locale pour faire un choix médias pertinent. Heureusement le hors media n’est pas pris en compte dans Local On Line. Il faudra donc toujours des interlocuteurs locaux et des créatifs pour construire une vraie campagne. Plus que jamais, la compétence technique, la créativité et le relationnel des vendeurs de pub locale seront des qualités incontournables. 
Michel Colin 

BTS TC1 JOLIMONT |
Pour ceux qui rêvent de for... |
Gestion de Patrimoine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Investir en Bulgarie
| argent facile
| grp1arcadcesi